Les robots policiers

7 juin 2017

Les robots policiers

 

Robot policer Dubai

En 1987, sortait en salle RoboCop un film de science-fiction américain réalisé par Paul Verhoeven avec en vedette Peter Weller dans le rôle d’Alex Murphy alias RoboCop. (2 suites en 90 et 92, un remake en 2014)
Petit rappel : L’officier de police Alex Murphy avait été brutalement assassiné par un gang de criminels, mais ramené à la vie par « l’Omni cartel des produitsa » (OCP) pour devenir le robot-policier du futur, le RoboCop.
On est 30 ans plus tard et le premier robot-policier patrouille à l’heure où je vous parle dans les rues de Dubaï et plus précisément dans le mall de Dubaï.

Le robot policier est en service

 

police-officer

La police de Dubaï compte en effet depuis fin mai d’un nouveau membre dans ses rangs.
Il pèse 100 kilos, mesure 1,70 m. Il dispose de l’intelligence artificielle Watson d’IBM. Il a donc une tête, un buste et deux bras mais pas de jambes. A la place, il dispose d’un socle massif sur roulettes. Il est équipé d’un détecteur d’émotions visant à identifier les gestes ou les signaux de mains des personne situées à un peu plus d’un mètre de lui. Il peut aussi percevoir les émotions et les expressions du visage pour adapter ses expressions ainsi que ses salutations afin de mettre les gens à l’aise.
Pour l’instant il ne parle qu’arabe ou anglais, mais bientôt il pourra communiquer dans quatre autres langues, dont le français.

 

 
 

Quels sont ses missions ?

 

un-officier-robot-de-la-police-de-dubai-lors-d-une-ceremonie-dans-la-capitale-des-emirats-arabes-unis-le-31-mai-2017

La première mission de ce « robocop » est de patrouiller dans les centres commerciaux et sites touristiques. Ainsi pendant ses déplacements, il filmera ce qu’il a devant lui, des images qui seront transmises en direct dans la salle de commandement de la police de Dubaï, et il utilise son logiciel de reconnaissance faciale pour aider les ‘vrais’ policiers à identifier des délinquants.
Quant aux Dubaïotes et aux touristes, ils pourront interagir avec lui en tapant sur l’écran tactile situé sur sa poitrine afin de signaler une infraction ou payer une amende.
Pour un des responsables du projet, « Ce robot a été conçu pour lutter contre le crime, garder la ville sûre et améliorer le niveau de satisfaction Pour lui, le lancement de ce premier robot-policier opérationnel est « une étape significative pour les Emirats et un pas de plus pour atteindre l’objectif de faire de Dubaï un leader des villes intelligentes ».
La prochaine étape est de créer « un robot qui pourra travailler comme un officier de police humain », un deuxième robot pourrait être mis en service l’an prochain. L’objectif des autorités des Emirats est de disposer d’ici à 2030 d’une police constituée à 25% de robots.

La Chine aussi à ses premiers robots-policiers en service

 

chine - robot policier

La ville de Zhengzhou, capitale de la province chinoise du Henan (centre du pays), a aussi officiellement déployé des robots policiers. Dans un premier temps, ces officiers robots sont destinés à remplacer les policiers humains dans une gare, et ce durant les horaires de nuit, un poste qu’ils occupent désormais de manière officielle.
Baptisés E-Patrol Robot Sheriff, ces machines sont équipées d’un système de reconnaissance faciale, leur donnant la possibilité de scanner et d’identifier les passagers. Ces derniers peuvent répondre aux questions des passants et repérer d’éventuels criminels, mais pas seulement. En effet, les officiers robots peuvent mesurer la température ambiante et ainsi détecter des anomalies liées par exemple aux incendies. Leur efficacité a déjà été prouvée puisque dès leur premier jour de service, un départ de feu a été détecté et l’alerte donnée.

Des robots-policier armé, ce n’est pas pour tout de suite

Peter-Weller-Robocop-Alex-Murphy

Pas de risque d’assister à un carnage comme dans le film Robocop de Paul Verhoeven. L’intelligence artificielle au centre de ces machines est « encore loin d’être assez qualifiée… et il est peu probable qu’elle le soit avant une très longue période » affirment plusieurs spécialistes.
L’idée d’armer les robots policiers semble bien absente à ce stade du projet de Dubaï.

 
 
 
 
 
 

Et pour Charleroi ?

scan charleroi

Après la voiture scannant automatiquement les plaques pour contrôler les stationnements, verra-t-on un jour un robot-policier au Centre-Ville?

 

 

 

 

 

 

BlogBreakfast 3.0Comm 4 uServices

Commentaire