Le présentateur TV virtuel

21 novembre 2018

Une fois encore la Chine est au centre du sujet de ma chronique. Cette fois, c’est pour vous présenter Qiu Hao, un homme d’une trentaine d’année vêtu d’un complet gris, d’une cravate rouge et les cheveux bien coiffés et qui présente le journal télévisé de l’agence Chine nouvelle. La différence avec l’ancien présentateur de la chaine de télévision, c’est que Qiu Hao est un personnage virtuel.

Une prouesse technologique

C’est l’agence de presse Xinhua et le moteur de recherche Sogou qui se sont associé pour mettre au point une intelligence artificielle qui présentera dorénavant le journal télévisé sur la chaine d’information de l’Agence Chine nouvelle. Une preuve supplémentaire que la Chine est en train de prendre une sérieuse avance en terme d’intelligence artificielle. La Chine a élaboré un plan visant à lui permettre de devenir leader mondial en intelligence artificielle et autres technologies, avec cette prouesse, elle semble prendre le bon chemin.

Un présentateur infatigable et hyper réaliste ?

Ce nouveau présentateur accompagnera l’information 24 heures sur 24, 365 jours par an, sans jamais se fatiguer. Pouvant être dupliqué à volonté, il peut être présent en différents endroits pour présenter les nouvelles et interagir avec l’actualité.
Actuellement, sa voix est encore un peu artificielle voire monocorde et le mouvement de sa bouche trahissent encore son côté inhumain. Mais déjà la hausse de ses sourcils, le penchement de la tête lorsqu’il parle et d’autre petits geste le rende proche d’un humanoïde. Les expressions sont pour le moment encore absente mais la prochaine version déjà en développement devrait intégrer un comportement humain très proche de la réalité.
Qiu Hao n’a aucun problème pour présenter l’information en mandarin, en anglais ou dans n’importe quelle langue. La version anglophone étant déjà active sur la chaine de télévision chinoise.

Travail journalistique et liberté d’expression en danger ?

Avec cette technologie, c’est tout l’avenir du journalisme et du contrôle de l’information qui est en jeu. Aujourd’hui, ce sont encore des journalistes qui préparent les sujets et écrivent les textes qui sont présenté par l’intelligence
artificielle. Demain, une intelligence artificielle sera probablement capable de rédiger des contenus, choisir les images et les présenter sans intervention humaine. L’information sera alors aux mains de celui qui possédera la technologie. En Chine, avec l’IA, le pouvoir en place pourra informer en continu la population avec des présentateurs virtuels à la solde complète de l’état.

Après la télévision, les écoles, les hôpitaux, les tribunaux ?

Déjà en septembre dernier, les robots et le virtuel faisaient leurs apparitions lors de la rentrée des classes en étant capable de poser des questions aux enfants, de distinguer une bonne réponse d’une mauvaise, de chanter, … Présents dans des hôpitaux chinois, ils peuvent écouter les patients et sont capables de délivrer des diagnostics. Demain, des robots juristes pourraient être capable d’aider les juges à déterminer automatiquement le bon verdict.

Demain, à BuzzRadio, un animateur virtuel verra-t-il le jour ?

Summary
Le présentateur TV virtuel
Article Name
Le présentateur TV virtuel
Description
Qiu Hao, un homme d’une trentaine d’année vêtu d’un complet gris, d’une cravate rouge et les cheveux bien coiffés et qui présente le journal télévisé de l'agence Chine nouvelle.
Guy Botson
NeoVectis
NeoVectis
BlogBreakfast 3.0

Commentaire