Des casques virtuels pour l’armée américaine

5 décembre 2018

Ce n’est pas encore Universal Soldier, mais l’armée américaine se modernise. En effet, Microsoft vient de signer un contrat avec l’armée américaine pour fournir jusqu’à 100 000 casques de réalité augmentée. Ces casques devraient permettre aux soldats d’obtenir « un avantage important dans les combats rapprochés », en renforçant leur « capacité à détecter, à décider et à engager le combat avant l’ennemi » et ainsi « considérablement accroître la létalité ». Pour ce contrat de 480 millions de dollars, Microsoft a battu la start-up Magic Leap, également candidate à l’appel d’offres.

C’est quoi la réalité augmentée ?

C’est une technique qui superpose à la réalité sa représentation numérique actualisée en temps réel. C’est donc la superposition dans la réalité d’éléments calculés par un système informatique en temps réel. Microsoft avec son casque Hololens a été le premier dès 2015 à proposer cette technologie. Vendus à un prix approchant les 3.500€, les casques n’ont pas eu beaucoup de succès auprès du grand public avec seulement 50.000 exemplaires vendus par rapport au casque de réalité virtuelle vendus eux à plusieurs millions d’exemplaires. La future version annoncée pour 2019 devrait être bien meilleurs marché et conquérir dès lors le grand public.

Le casque de réalité augmentée déjà utilisé par la Nasa

Le casque HoloLens a déjà fait ses preuves avec la NASA qui l’a utilisé avec l’astronaute Scott Kelly lors de son séjour dans l’espace. C’est lors du projet baptisé SideKick que 2 casques avaient été embarqué dans la station ISS au mois de décembre 2015. L’astronaute Scott Kelly avait ainsi pu réaliser une tâche assez complexe grâce au casque HoloLens, qui lui fournissait les commandes à réaliser en temps réel. Le partenariat entre la NASA et Microsoft devra permettre à terme la mise au point d’un outil de travail qui servira au quotidien des hommes et des femmes envoyés dans l’espace, aussi bien pour travailler dans les modules spatiaux, que pour les expériences scientifiques et envisager le voyage habité vers Mars. Dans le domaine militaire, la technologie de Microsoft est également utilisée par les pilotes de chars ukrainiens.

L’utilisation de Carte « holographique » pour les combattants

HoloLens permet de superposer des images de synthèse par-dessus la vision grâce à un écran transparent. Microsoft parle de « réalité mixte », car les caméras sur le casque cartographient l’environnement autour de l’utilisateur pour intégrer les objets de synthèse de manière naturelle. Pour l’armée américaine, il s’agit surtout de naviguer au travers de terrains inconnus en profitant de cartes « holographiques » comme pour l’intérieur d’un bâtiment, les montagnes en Afghanistan, la position des ennemis, …

L’acceptation du personnel en question ?

L’utilisation des nouvelles technologie dans l’armée n’est pas souvent acceptée par les employés des firmes technologiques, dernièrement ce sont ceux d’Amazon qui se sont exprimés contre le contrat visant à fournir le système Amazon Rekognition aux autorités américaines, un système de reconnaissance faciale. Une fronde de employés de Google a poussé l’entreprise à renoncer au renouveler son contrat avec l’armée pour améliorer la vision machine des drones grâce à l’intelligence artificielle. Qu’en sera-t-il des employés de Microsoft ?

 
Vaste débat que celui de l’utilisation des technologies à des fins militaires …

123456789

fin de l’article

Summary
Des casques virtuels pour l'armée américaine
Article Name
Des casques virtuels pour l'armée américaine
Description
Ce n’est pas encore Universal Soldier, mais l’armée américaine se modernise. En effet, Microsoft vient de signer un contrat avec l’armée américaine pour fournir jusqu’à 100 000 casques de réalité augmentée. Ces casques devraient permettre aux soldats d’obtenir « un avantage important dans les combats rapprochés », en renforçant leur « capacité à détecter, à décider et à engager le combat avant l’ennemi » et ainsi « considérablement accroître la létalité ».
Guy Botson
NeoVectis
NeoVectgis
Publisher Logo
BlogBreakfast 3.0

Commentaire