La netflixisation

26 juin 2019

Ces dernières années, on a beaucoup entendu parler de l’ubérisation de l’économie. Originaire de la société Uber, l’ubérisation pourrait être résumée comme étant l’utilisation de services permettant aux sociétés et aux clients de se mettre en contact direct, de manière quasi instantanée, grâce à l’utilisation des nouvelles technologies via une plateforme. La Netflixisation est une nouvelle manière d’entrevoir les services et va elle aussi bouleverser l’économie.

Comment fonctionne cette Netflixisation ?

La netflixisation, de l’incontournable Netflix, est le rassemblement de plusieurs contenus ou services en provenance de plusieurs sources, producteurs, services, à la base payé à l’acte, mis sous forme d’abonnement mensuel et accessible à partir d’une plateforme à l’utilisation simplifiée, permettant la consommation des contenus ou des services à l’infini avec l’ajout d’une dimension sociale

Concept étendu aujourd’hui à tous les secteurs de l’économie

Comme son nom l’indique, la Netflixisation est à l’origine de Netflix avec l’accès à des films, séries, documentaires pour une dizaine d’euros par mois. Avec l’arrivée prochaine de Stadia (dont j’ai déjà parlé dans une précédente chronique), Stadia – plate-forme de jeux vidéo à la demande conçue par Google permettra de jouer à des jeux vidéo sur toutes sortes d’appareils pour un abonnement mensuel, c’est le monde de la console de jeux qui se Netflixise. Microsoft va lancer lui aussi sa plateforme à abonnement, XboxGamePass, Ubisoft aura son Uplay+. Un abonnement mensuel vous suffira pour jouer à plusieurs jeux. Plus besoin d’acheter un jeux sur DVD, vous jouer à un jeu proposé sur la plateforme, puis à un autre, à un 3ème et ainsi de suite pour un simple abonnement mensuel et cela ou que vous soyez, sur PC, console, Smartphone, …

L’avenir de l’économie passera-t-il par la Netflixisation ?

Tout peut-être pas mais les possibilités du concept semblent infinies. Imaginez payer un abonnement mensuel et avoir accès à votre mobilité globale. Un seul abonnement pour accéder à une trottinette électrique peu importe la marque, un vélo urbain, une voiture, le bus, le train. Enfin
une vraie mobilité, ne nécessitant plus le besoin de la propriété d’un véhicule, d’un vélo, de disposer d’un abonnement de train, d’une carte de bus … tout est regroupé dans un seul abonnement et accessible partout.
La solution Apple News propose ce concept pour l’accès aux journaux d’information, Porche, la célèbre marque de voiture, envisage un service de ce type pour changer de voiture comme bon vous semble avec un service tout compris, assurances, taxes, carburant, … Bref, tout ce qui se vend à l’acte peut être regroupé et vendu par abonnement.

Les biais de la Netflixisation

Un effet de bord ou la contrepartie est le don de ses données personnelles. Un tel regroupement offre aux sociétés proposant ses solutions, une vue sur votre activité, vos préférences, vos choix. Cela les aide à vous proposer en retour, des services auxquels vous seriez intéressés à l’instar des propositions de NetFlix quand vous avez vu un film en vous en proposant un autre qui devrait vous intéresser.

La fin de la propriété et de la vente à l’acte est la révolution proposée par le concept de la Netflixisation. Utopie ou réalité, une chose est certaine, la transformation numérique n’a pas fini de nous surprendre et révolutionne les bases même de l’économie traditionnelle.

BlogBreakfast 3.0

Commentaire